Cordiam revue cardiologie

heART

Sainte Catherine offrant son cœur au Christ.
Giovanni di Paolo.Circa 1462

Giovanni di Paolo, peintre siennois de la Renaissance a traité à plusieurs reprises les épisodes marquants de la vie de sa « concitoyenne » Sainte Catherine de Sienne, modèle de mysticisme au XIVè siècle : sa rencontre avec le pape Grégoire XI, son mariage mystique avec le Christ et cet échange de son cœur avec le Christ.

Dressons une brève biographie : Sainte Catherine de Sienne a consacré les 33 ans de sa courte vie au mysticisme et à une dévotion extrême. Née en 1347 au sein d’une famille nombreuse (23è enfant d’une fratrie de 25 !), elle devient tertiaire dominicaine à l’âge de 16 ans. Sa vie est une ascèse vécue pour Dieu et par son dévouement auprès des pauvres et des malades dans une ville décimée par la peste noire qui sévissait alors en Europe. Ne sachant pas écrire, elle a dicté de très nombreux écrits spirituels regroupés dans Le dialogue et qui constituent une oeuvre théologique importante. En refusant de s’alimenter par dévotion, elle meurt de faim et d’épuisement. Canonisée par le pape Pie II moins d’un siècle après son décès, elle est un des Saints Patrons de Rome, de l’Italie et de l’Europe.

Une telle figure et un tel destin ne pouvaient laisser indifférents non seulement les peintres de la Renaissance mais aussi de nombreux artistes jusqu’au XIXe siècle.

Appartenant à l’école de Sienne et ayant traversé presque tout le XVe siècle (1403-1482), Giovanni di Paolo était connu comme peintre et comme illustrateur de manuscrits dont Le Paradis de Dante qu’il a enluminé. Très attaché à la tradition de la peinture siennoise, il est resté assez distant des apports extérieurs et peu influencé par ses contemporains florentins.

Cette oeuvre est un des petits panneaux de bois peint selon la technique en partie issue de l’art byzantin de la tempera et commandés par l’Hôpital de Sienne après la canonisation de la Sainte. Selon la légende, elle tend son cœur impur et sanguinolent au Christ qui l’accueille, les mains ouvertes.

« Pris de ravissement, son cœur s’éleva au-dessus de son corps, pénétra dans celui du Christ et ne fit plus qu’un avec son cœur ». Sa silhouette longiligne est représentée vêtue de son habit de dominicaine, en lévitation sur un léger nuage, la main gauche sur la poitrine en signe d’humilité. L’attention du spectateur n’est pas distraite du sujet principal qui occupe tout l’espace central. L’artiste a recours à un nombre limité de couleurs : le rouge du cœur de
Catherine auquel répond celui du manteau du Christ, l’or de l’auréole de la Sainte et celle rayonnante du Christ, le bleu foncé du manteau dominicain. Tout le reste du tableau est peint dans des teintes claires et neutres. Alors que la porte de l’église est ouverte, la rue est déserte. Aucun passant n’assiste à la scène ni ne vient en perturber le déroulement. Bien que cette oeuvre date des années 1460, l’artiste n’ébauche aucune perspective ni dans le dessin des dalles du sol ni dans celui des toitures des églises, alors même que cette révolution picturale était déjà bien développée à Florence à la même époque.

La sobriété de cette oeuvre tardive contraste avec le style habituel de Giovanni di Paolo caractérisé par un ton féerique et lyrique, la précision du dessin, la vivacité des tons et des couleurs brillantes et sa représentation minutieuse de la nature qui en a fait un représentant emblématique du Gothique international. Rien de tout cela ici. L’artiste s’attache à traduire uniquement l’atmosphère calme, pieuse, tendre et poétique de la scène et à ne décrire que le mysticisme de la sainte.

Pascal Gueret

Sainte catherine offrant son coeur au Christ

Tempera et or sur bois – New York, Collection privée.

Chargement...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer